Eh bien oui, chers amis et cuisiniers en herbe, nous voici revenus vers le MOOC cuisine après une riche période de vacances scolaires


celui-ci a bien "avancé" puisqu'il peut s'enorgueillir à présent de 50 000 inscrits, ce qui le place en tête des mooc français, et arrive à sa 5 ème semaine, celle des pâtisseries!


Que s'est-il passé pour nous pendant les semaines 3 et 4?


Nous avons secrètement appris à cuire viandes, poissons et préparer filets et sauces (mais surtout en théorie, la pratique étant réservée aux légumes, fruits et oeufs avec les enfants, ce qui était plus ludique et immédiat!)

Nous avons complété notre collection de couteaux, nos notions de psychologie (combien utile pour vivre en équipe et manager), et avons acheté une mandoline japonaise [Beaucoup utilisée par les pros, elle est compacte et très fonctionnelle.Possibilité de 3 épaisseurs de coupe julienne dont une ultrafine (cheveux d’anges) qui peut presque s’apparenter à un râpé de carotte. Bonne efficacité mais les peignes juliennes sont à manipuler directement. Le niveau de sécurité générale est assez faible.],

Nous avons acheté un cul de poule et un magnifique nouveau puchero [Le puchero (du latin pultarĭus, farine cuite à l'eau) est le nom de plusieurs types de mets en Espagne (Andalousie, Canaries) et en Amérique du Sud (Argentine, Colombie, Paraguay, Pérou et Uruguay). source wikipedia]

Pour nous le "puchero" c'est l'ustensile dans lequel on fait cuire ces préparations et pots-au-feu, en voir ici, mais celui que nous avons acheté est en métal: une belle marmite 5 l avec couvercle.




Nous avons "réservé" quelques soles, truites et darnes de saumons pour nos expérimentations prochaines

les viandes seront cuisinées dans la période pascale

ainsi que les desserts et douceurs

et ce sont justement les desserts qui sont sur la sellette en 5 ème semaine du MOOC.


Ce que nous apprendrons:

pâtisseries et crèmes de base (pâte à choux, pâte brisée, pâte à biscuit ou encore sirops, crèmes et bavarois)

 

Perso je préfère les bavarois, on se demande bien pourquoi...